La trace d’une naissance

** Les photos à la fin de cet article peuvent choquer les plus jeunes et les plus sensible**

T’as accouché par césarienne? la chance au moins tu n’as rien senti” : non c’est sûr c’était un vrai plaisir d’être allongé sur une table au froid à attendre gentiment qu’on me dise “quel beau bébé“. C’était un vrai plaisir de ne pas le voir de suite et de simplement voir les *thumbs up* de la sage-femme de l’autre côté de la vitre. C’était un vrai plaisir d’entendre “on a fini de recoudre l’utérus, on recoud le ventre maintenant et ça sera bon“. C’était un vrai plaisir de ne pas sentir mes jambes. C’était un vrai plaisir de ne pas pouvoir m’asseoir. C’était un vrai plaisir de ne pas pouvoir me lever. C’était un vrai plaisir de ne pas sentir tout son corps sur moi lors de notre premier peau à peau parce que du diaphragme jusqu’aux orteils j’étais endormie. C’était un vrai plaisir de n’avoir été que spectatrice de ce moment si important qu’est la naissance de son enfant.

M’enfin bref, vous avez compris où je voulais en venir! J’en ai marre des fausses idées sur le corps de la femme après une césarienne alors j’ai décidé de vous le montrer pour de vrai. Je vous conseille d’avoir le cœur bien accroché…

Au tout début tu n’ose pas la regarder, tu te dis que tu vas tourner de l’œil, puis l’infirmière vient la nettoyer pour la première fois. Tu angoisse, tu te dis que ça va être douloureux, tu la supplie d’attendre, de ne pas nettoyer maintenant. Tu serre les dents, les fesses, les orteils, tu agrippe le lit au cas où, et là la sensation des plus bizarre t’envahie, tu frissonne, ca te dégoûte. Tu ne sens rien mais bizarrement tu perçois le coton imbibé de bétadine qui touche les 22 agrafes, tu le sens aussi autour de la cicatrice (rien que d’y penser ça me donne la chair de poule). Puis tu te décide à regarder, tu respire un grand coup, tu essaie de ne penser à rien et tu regarde cette cicatrice ENORME et ces 22 agrafes plantées dans ta peau comme dans du bois…

Au bout de 2 ou 3 jours tu te lève, tu te décide à prendre ta première douche depuis l’accouchement. Tu observe cette cicatrice comme tu peux, tu monte dans la douche à moitié pliée, c’est humiliant, tu galère, tu n’ose pas demander de l’aide, tu as mal mais tu as besoin de prendre cette douche. Puis vient le moment de laver la cicatrice, tu n’ose pas y toucher, pas grave une infirmière viendra la vérifier de toutes façons, tu ne peux pas te laver le bas des cuisses, ni les mollets, ni même les pieds. Pas grave, tu essaieras demain… mais ce que tu ne sais pas c’est que tu n’y arrivera pas tout de suite… ne désespère pas.

Le jour J est arrivé, l’infirmière arrive, on va t’enlever 11 agrafes aujourd’hui, tu as peur, tu te dit que tu vas avoir mal, tu la supplie d’attendre encore un jour ou deux, tu serre les dents, les fesses, les orteils, tu agrippe le lit et là tu as mal, elle a retiré la première agrafe sur l’extérieur tu la maudit, et après tu ne sens plus rien, simplement une sensation désagréable, et tu as de nouveau mal, elle a enlevé l’autre agrafe à l’extérieur la vilaine!!

Ca fait déjà 6 jours que tu as mal, surtout à l’intérieur, à chaque contraction de l’utérus tu sens la douleur sur cette cicatrice qui essaie tant bien que mal de se cicatriser correctement.

Ce matin on t’enlève enfin les 11 dernières agrafes, cette fois ci tu n’as pas peur, il te tarde juste que ce soit fini…

D’un coup tu ressens une douleur vive et aiguë sur ta cicatrice, tu te dis qu’elle s’est re-ouverte, que tu vas devoir partir aux urgences, tu la touche vite fait craignant de sentir du sang mais non pas d’inquiétude; c’est simplement une contraction sur une partie encore mal cicatrisée sur l’utérus. Cette douleur aiguë il va falloir que tu t’y habitue, elle peut encore te faire sursauter 1 an après…

Au début tu n’ose pas la regarder, tu as honte, elle te fait peur; et puis la sensation de la toucher te rend malade.

Un beau jour tu te décide à la regarder, tu ne l’aime pas, tu la maudit, tu te rend compte qu’elle est immense.

Puis tu te prend au jeu de l’observer, et tu te rend compte qu’avec le temps elle dégonfle, elle s’aplatit, elle devient moins grande, moins violette, moins boursouflée.

Enfin 1 an après tu es fière de ce qu’elle représente car un an avant elle t’avait permis de donner la vie à ton enfant, cet enfant que tu aime et que tu regarde grandir tous les jours. Sans elle, cet enfant ne serait pas là, et tu te met à l’aimer. Elle fait partie intégrante de toi et tu ne veux plus la cacher.

Chaque femme à une histoire différente, une césarienne n’est pas une partie de plaisir, certaines femmes mettent plusieurs années à accepter leur cicatrice, qu’on le veuille ou non elle est toujours là et elle y sera toujours.

Des bisous,

**les photos qui suivent peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes. Les commentaires négatifs ne sont pas autorisés, ni même les jugements ou autres réflexions désagréables**

2015-10-25

5 jours après – 22 agrafes

2015-10-26

6 jours après – 11 agrafes

2015-10-28

7 jours après – 0 agrafes

2016-02-05

3 mois et demi après

2016-09-04

11 mois après

Merci à Coralie Photography d’avoir fait cette photo de mon fils, ma cicatrice et moi, 1 an jour pour jour après sa naissance <3. Elle me permet de refermer cette année de souffrance physique et d’aller de l’avant. Mieux qu’une thérapie, ce cliché me permet de m’accepter comme je suis maintenant. Je suis fière d’avoir pu donner la vie à un petit bonhomme de 3kg755 50cm un matin d’octobre et de le voir tous les jours grandir un peu plus ❤

14639806_1685094928377896_8286920264686629595_n

Advertisements

4 thoughts on “La trace d’une naissance

  1. pezet-guessant says:

    coucou merci à toi pour ce partage. Cela peut aider beaucoup d’autres parents ou futurs parents; Je n’ai pas eu de césarienne mais te lire m’aide beaucoup à envisager ce cas pour un prochain accouchement. Merci à toi d’avoir été franche et sans chichis.

    Liked by 1 person

    • ThePinkMummy says:

      Coucou!
      J’espère en effet que cet article va aider certaines mamans! Je suis très heureuse alors si grâce à mes articles la césarienne ne fait plus si peur que ca!!! J’avais besoin d’en parler, comme une sorte de thérapie 😉
      Merci beaucoup!

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s